[CTG] CoopaTeam Gaming

Forum communautaire CTGaming.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Adresse du Teamspeak: ts.coopatroll.com

Partagez | 
 

 Philosophie de la Torture FIN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lecerf

avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16

MessageSujet: Philosophie de la Torture FIN.   Mer 17 Mai - 20:39

Le Logicien, au cours de son long périple intellectuel, avait vu bien des prodiges de logique et des perles de raisonnement sur son chemin.

Mais il peinait encore à comprendre comment, en neuf mois, la nature était capable de produire une telle merveille.

Avec un gazouillement de plaisir tout à fait inapproprié pour un homme de son rang, le scientifique se mit à chatouiller délicatement la petite fille qu'il tenait dans ses bras. Elle était si minuscule qu'il craignait de lui faire du mal s'il se montrait trop brusque.
« Tu sais Marc, si jamais elle te plaît tant, tu peux la garder tu sais. » remarqua la Mathématicienne, sans le dédain habituel qu'elle réservait aux prisonniers. « Aucun de ses deux parents n'est en position de la réclamer maintenant. »
Les deux esprits de science se reposaient dans un genre de mess privé à l'étage d'un immeuble. Ce n'était pas l'heure du déjeuner, aussi la pièce était-elle entièrement vide, à l'exception des deux individus. La femme était assise à une table, sirotant une boisson chaude tout en observant la rue en bas par les baies vitrées, l'air distraite. Son interlocuteur, lui, marchait en rond depuis un moment, le poupon dans les bras. Avec un soupir, il cessa de tenter de lui arracher un rire, et se tourna vers sa consœur.
« Malheureusement, la vie m'a fait logicien, et non père de famille. Or les deux sont des emplois à plein temps. Et puis, je n'ai pas l’outrecuidance nécessaire pour prétendre élever un enfant dont la mère doit probablement me haïr pour lui avoir arraché son nourrisson, à la seconde où il est né. »

« Je persiste à dire que le QG aurait du les éliminer, elle et les deux autres. Ils sont une menace. La racine perfide de l'obscurantisme, prête à s'infiltrer partout… »

« Ma chère Emma, cela n'était plus de notre recours. Les ordres sont les ordres, et vous savez comme moi que ceux-là étaient motivés par la plus haute autorité de cette très grande Logique que nous protégeons nous-même. Nos anciens "élèves" ont maintenant été transférés en dehors de notre juridiction, et c'est tout aussi bien ainsi. Contentez-vous d'oublier cette affectation, et attendez la suivante avec impatience. »

« Nul besoin de me le dire. »

Un silence se prolongea, le temps pour le dénommé Marc de venir s'asseoir aux côtés de son estimée collègue.
« Pauvre gamine tout de même. Une mère consumée par le spectre de la superstition et de la violence, un père décédé quelques jours seulement avant sa naissance dans un accident de voiture… Nul favoritisme probabiliste ne s'est penché sur son berceau, hmm ? »

« Que comptez-vous en faire, alors ? » demanda sa voisine de gauche, plus par politesse que par véritable intérêt.

« Moi, rien. C'est au service administratif qu'est revenu cette lourde tâche qu'est le soin de décider de son destin. »

« Vous ne me ferez pas croire que vous n'avez pas cherché à connaître le sort qu'ils lui réservent. »

« Touché. En temps normal, elle irait vivre avec le reste de sa famille, c'était donc la meilleure piste à suivre. Celle de ma compatriote française semblait compromise, mais nous avons vérifié du côté du paternel russe. Il avait un frère. Jeune, mentalement équilibré, étudiant brillant en linguistique, et sans aucun lien avec la Fondation SCP, ou un autre groupe de croyants occultes. Et surtout, il est athée. »

« Vous en êtes satisfait ? »

« Plutôt, oui. »


« Mais comment comptent-ils la lui faire accepter ? »

« Très logiquement, bien entendu. L'enfant sera déposée à l'orphelinat le plus proche, suite à quoi une lettre anonyme sera envoyée à son oncle, supposément de la part de la mère, décrivant une sombre histoire de manque d'argent et d'abandon. Pour plus de crédibilité, j'ai suggéré d'y joindre le bracelet récupéré sur notre ennemie enceinte, je me souviens avoir une fois entendu qu'il appartenait à son conjoint. Le frère devrait reconnaître la chaîne, et aller récupérer l'enfant. »

« Et s'il décide de malgré tout la laisser là où elle est ? »

« Alors, malheureusement, cette enfant fera partie du système. Avec un peu de chance, elle sera rapidement adoptée par une famille aimante, sinon, eh bien… J'aurais fait tout ce que j'ai pu. »

Il y avait des notes de regret véritable dans les intonations du Logicien, alors qu'il rapprochait de sa poitrine le poupon. Ce dernier demeurait très calme, contrairement aux autres enfants qu'il avait pu rencontrer – c'est à dire très peu. Une lueur d'intelligence brillait dans ses yeux sombres. Marc avait l'intuition qu'elle deviendrait, un jour, un grand esprit. Peut-être même une partisane de la logique, qui sait ?
« Et quel est le nom de ce frère miracle ? » voulut savoir la dénommée Emma.

« Artyom Dvornikov. »

La porte du mess s'ouvrit à la volée, laissant entrer l'Astronome. Ce dernier était tout sourire.
« Mes amis, je suis comblé de pouvoir vous annoncer que nous avons été réaffectés. »

« À la bonne heure. » se réjouit la Mathématicienne. « L'enseignement commençait à me manquer. Quand partons-nous, Frank ? »

« J'ai des billets pour ce soir, dix-neuf heures trente. Marc, sois gentil, va remettre cette chose là où tu l'as trouvée. »

Avec regret, le Logicien contempla la petite durant quelques secondes.
« Je suis désolée, ma chérie, mais je dois te quitter. Entre toi et la raison, c'est cette dernière qui nécessite le plus mon attention et mon soutien. Si tu savais combien de personnes cherchent à lui faire du mal… »
Ses deux collègues se regardèrent furtivement : peut-être leur confrère en faisait-il un peu trop.

Fort heureusement, lorsqu'ils se retrouvèrent ensuite à l'aéroport, le Logicien avait retrouvé sa mise impeccable, son comportement calculé. Il les accueillit sans un sourire.

« En piste, mes amis. Pour la science. Pour S.A.P.H.I.R. »
Et ainsi, les trois bourreaux prirent leur envol vers une nouvelle mission.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne Lantier

avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 17
Localisation : Salle fermé à clef dans ses quartiers

MessageSujet: Re: Philosophie de la Torture FIN.   Mer 31 Mai - 18:28

Sinon, si j'te dénonce a Cendre pour c'que t'a fait, ça va, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Philosophie de la Torture FIN.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vive la torture
» [Aide spirituelle RP] : La Philosophie de l'Eclat
» Dark Limbs: philosophie et objectifs
» Torture à deux [PV: Link&Sakura]
» Une salle de torture pour une punition parfait [PV Loris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[CTG] CoopaTeam Gaming :: Accueil :: Présentation Rôle-Play-
Sauter vers: